Ecrire de la plus belle des façons

Il y a des personnes qui ont de mauvaises écritures et d’autres qui en possèdent les plus belles. Pourquoi ne pas en progresser, car c’est plus facile de la lire et la décrypter si elle est belle. Elle sera lisible et attirante. Cela ne dépend pas de l’âge : que vous soyez grand ou petit, il faudra que vous ayez de belles écritures. Mais le problème c’est la façon dont on vous a appris à manipuler le crayon la première fois en formant chaque lettre. Par contre, rien n’est impossible : si vous le voulez, vous pourriez l’acquérir. Si une personne a de la bonne volonté comme dire la phrase je veux ; il réussira toujours. Et il saura aimer et apprécier sa bonne écriture après des séances d’entrainement. Il y a plusieurs méthodes communes qui pourront vous aider à avoir de la bonne écriture.

Le positionnement de la main et la pression exercée sur le papier

Tout le monde a sa façon d’écrire et de positionner ses doigts par rapport au stylo. Même si c’était votre habitude, il n’est pas tard de le changer. La bonne position c’est d’employer le pouce et la phalange du majeur en pince. La majorité des personnes utilisent le pouce et l’index qui entrainent la mauvaise écriture. L’index est utile ici seulement pour qu’il se pose seulement sur le stylo. Mais il vous faudra aussi ne pas trop appuyer le papier quand vous faites de l’écriture. Si vous utilisez du porte-mine, mais pas du crayon, cette pression va favoriser la cassure de la mine facilement. Écrivez avec fluidité, mais pas comme une grande brute et vous verrez son efficacité. Pour plus d’information sur la manière de bien tenir le crayon ou stylo, veuillez visiter des sites comme www.wikoaching.fr/ qui ne vous montreront pas seulement les étapes à suivre, mais l’explication sera accompagnée d’images.

La vitesse appropriée et l’emploi du papier quadrillé

Si vous remarquez, quand une enfant fait de l’écriture pour la première fois : il écrit lentement et doucement. C’est le rythme que vous devriez suivre pour atteindre le but : écrire bien et soigneusement. Par contre, si c’est l’opposé que vous appliquez, alors les mots seront moins lisibles. Car vous ne prenez pas le temps de bien former les lettres de chaque mot. Il vaut mieux perdre du temps en l’écrivant bien que d’en perdre pour le déchiffrer. Vous serez le premier à être perdue dans ce cas-là Si c’est difficile de la faire sur du papier libre, prenez un en quadrillé. N’ayez pas honte ! C’est plus pratique et efficace. Ceux sont les lignes qui seront votre guide, ils vous aideront à former de belles lettres et qui seront proportionnées, mais d’autres, grandes, et d’autres, petites. Vous verrez qu’elle sera plus lisible ainsi que propre et organisée. Faites de l’entrainement plus souvent. Vous n’aurez plus besoin de ce type de papier à la fin.

L’utilisation du bon outil et continuer à s’entrainer

Les personnes que quand elles utilisent des stylos qu’elles n’ont pas l’habitude d’employer : leur écriture est moche plus illisible. Soyez grand, ne pensez plus que vous avez des objets fétiches qui vous aident dans la vie : comme les chaussettes même s’ils sentent mauvais ; demain vous allez faire un entretien d’embauche : il vous faut les porter. C’est vous qui les manipulez pas eux : vous pourriez les diriger selon votre besoin. Suivez ces petits conseils précieux, vous verrez le changement. Mais ce n’est pas facile de sortir de l’habitude : d’abord, achetez le stylo qui vous convient et sortez petit à petit de cette dépendance. Comme vous le savez : la meilleure des solutions c’est de toujours s’exercer. C’est peut-être fatigant et ennuyant de toujours écrire, mais cela va pouvoir vous aider à améliorer l’écriture. Pour éviter la routine, changer d’articles ou revues tous les jours comme journaux ou des livres. Vous pourriez aussi compléter du mot croisé en attendant.

La maitrise de la motricité fine

Si vous n’êtes pas habitué à faire des exercices d’écritures, faites du sport doux. C’est-à-dire faire des mouvements sans cesse avec vos doigts, mains et poignets. Si vous avez des enfants ; ils vont vous apprendre à faire plein de petits efforts sur la motricité fine. Voici quelques exemples que les enfants pourront vous demander : les aider sur la façon de découper des objets tels que le papier, faire de la peinture ensemble : c’est amusant en utilisant vos doigts ainsi que des éponges et pinceaux. Si jamais vous êtes encore célibataire : comme toucher une surface plate en alternant chaque doigt avec la main. Ou faire de l’empilage avec soit des dominos soit des petites pièces. Là vous pourriez employer votre main avec des moyens manuscrits dans lequel vous aurez besoin de les utiliser. Ce n’est pas seulement que vous pourriez pratiquer ces exercices, mais toutes les parties du corps que vous voulez cibler. Par exemple : le visage, les membres inférieurs, et même votre bouche ou les deux lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *